Le portail européen du chamanisme
226

Un voyage en Aoteaora – Nouvelle-Zélande

avec Grandmothers Healing Haka

par Ojasvin Kingi Davis

 

voyage en Aoteaora 1

 

Aotearoa – Pays de la Lumière Toujours Radieuse – est ma terre natale. Après ma rencontre avec mon épouse Iris, nous nous sommes rendus compte que beaucoup de personnes se rendant en Aotearoa – Nouvelle-Zélande ne rentraient jamais en contact avec mon peuple, ses histoires, et la mythologie liée à cette terre. Nous avons alors décidé de créer ensemble une tournée annuelle qui permettrait aux voyageurs de venir sur ma terre du nord, d’y partager ma Whanau / famille et de pénétrer profondément Te Ao Maori, le monde Maori, à travers ses chants, ses histoires, sa danse, sa nourriture et bien plus encore.

Ceux qui font l’expérience de la culture Maori ou Waitaha peuvent voir émerger, tel un éveil, des mémoires anciennes, car cette terre est connectée à Mu – La Lémurie. Ce pays avec sa nature continue à véhiculer cette sagesse qui coule toujours à travers notre peuple et ses traditions maintenues en vie à travers les âges. Malgré les époques de colonisation, de globalisation et des changements majeurs liés à notre époque moderne, l’esprit Maori/Waitaha est resté bien vivant ici.

Notre tournée s’articule autour de la célébration annuelle de Waitangi qui a lieu le 6 février ; nous nous rendons à l’endroit nommé Waitangi où fut élaboré en 1840 le document fondateur de La Nouvelle-Zélande. La Couronne Britannique et les Maoris ont établi ce Traité qui reste source de beaucoup de malentendus et de tensions persistant entre les Pakeha/Blancs et les Maori. La journée de Waitangi est devenue également une merveilleuse opportunité pour le peuple Maori de se rassembler et de se rappeler qui ils sont, ramant dans leur Waka (bateau), dansant le Haka (danse de pouvoir), et s’exprimant à travers débats politiques et Korero (discours). C’est un évènement magnifique à connaître au moins une fois dans sa vie. Nous tenons à nous y associer chaque année et y contribuer avec nos cérémonies, nos bonnes intentions et Aroha (amour) envers notre Moemoea (rêve) de notre nouveau monde d’harmonie, d’équilibre et de compréhension.

 

voyage en Aoteaora 3

 

Notre amie Carole Mahood témoigne de ce voyage dans l’article ci-après que je souhaite partager avec vous. Son point de vue m’est précieux, Carole étant Pakeha d’Aotearoa, s’ouvrant à Te Ao Maori et s’engageant dans un voyage de guérison :

Découverte d’Aotearoa – Pays de la Lumière Toujours Radieuse
Fleuve d’amour
Montagne de transformation
Lac d’harmonie
Cœur de joie
Je suis Waiomu

Bien que née sur cette terre, j’ignorais la bonne fortune que représentait cet héritage. Et sans doute serais-je restée dans cet état si je n’avais pas entrepris un voyage, extraordinaire par sa richesse, extraordinaire également par sa simplicité.
Il est rare, pour moi tout au moins, de rencontrer un groupe de personnes provenant des quatre coins du globe et de ressentir immédiatement l’unité, la joie et les peines d’une vie de famille (Whanau). Nous voilà réunis ensemble pour nous immerger dans le tissu même de la vie Maori, culturel, spirituel, et physique.

Ce moment d’unité et d’union commence avec le Hongi (salutation Maori). Nez pressé contre nez, nous partageons avec chacun notre souffle, notre vision, et nos cœurs, le tout sans parole. Ainsi nous devenons famille, connectés à travers notre cœur commun, notre croyance partagée en l’harmonie et la paix pour tous les êtres, notre amour à tous pour la Mère Terre, et le Père Ciel.
Ce voyage permettait des passages personnels et individuels, nos propres chants du Cœur et du Haka, mais il ne s’agissait pas seulement de l’éclosion de ce mystère-là. J’avais l’impression que la terre d’Aotearoa nous attendait. J’entendais ce message qui m’était chanté à travers les plantes de mes pieds. Les Waiata et Haka représentaient le langage et le mouvement de la terre, de toutes les terres, de tous les êtres et les créations de notre Mère. Cela nous remplissait de vie et nous élevait dans la joie.

Pénétrant collectivement dans ce pouvoir, des évènements remarquables ont commencé à se dérouler. Des passages anciens vers les esprits ont été nettoyés et transformés, des portails en dormance reconnus et réactivés, le feu sous-jacent allumé répondant à notre appel. Et à chaque instant nous étions unis, comme Whanau, enlacés par la sagesse de la culture Maori vivante, et les Kaitiaki (enseignants) Ojasvin Kingi et Iris, qui nous guidaient, partageant avec nous spontanément et généreusement la connaissance qui semblait perdue, perdue même pour ceux nés en Aotearoa.

Il y a quelque chose de magique qui se passe lorsque l’on redécouvre ce que nous pensions être perdu, le sentiment de retrouver la maison, retrouver soi-même, retrouver tout ce qui est, une réalité surprenante d’équilibre et de paix. Nous voulons le retenir avec l’inspiration et le libérer avec l’expiration de façon à le partager avec chacun, et avec chaque chose.
Ma nouvelle sœur russe, Svetlana, partage ce sentiment lorsque elle m’écrit : « Rentrée en Russie, je ressens la douleur de la séparation perpétrée par notre nation. Je reconnais l’importance de la sagesse de la tradition Maori qui nous enseigne à communiquer avec nos ancêtres et à faire grandir notre propre pouvoir en s’aimant les uns les autres. Il est de notre responsabilité personnelle de maintenir notre connexion de Cœur avec Mu et créer un avenir basé sur l’Unité de tous les êtres. »

Je sais que beaucoup d’autres aventures et découvertes m’attendent en Aotearoa, comme pour toute personne qui choisit de traverser les océans de l’espace et du temps pour visiter ces terres légendaires, l’invitation restera toujours ouverte à tous. Maintenant j’ai vu au-delà du long nuage blanc, aujourd’hui j’ai ressenti, respiré, dansé et vécu la lumière radieuse, ce don d’amour que je libère dans le partage. Arohanui.

 

voyage en Aoteaora 2

 

Le besoin est grand dans ce pays d’aborder en conscience les différences culturelles et créer une nouvelle base de compréhension entre les Maori et les Pakehas. J’ai pu constater Iors de nos voyages combien mon peuple est touché par l’ouverture des visiteurs, et à quel point cela les encourage à renouer avec leurs racines Maori et à en être fiers.
Pendant notre prochain voyage nous allons nous connecter à Mu, renforcer les piliers et élever notre conscience pour atteindre les rives des nouveaux temps anciens pour vivre à nouveau dans l’unité.
Whano, whano kahara mai te mauri !

 

Pour de plus amples renseignements sur les voyages Grandmothers Healing Haka : http://www.grandmothershealinghaka.com/tour-2015

 Toutes les informations sur le prochain Festival