Le portail européen du chamanisme
226

Le nettoyage du foie et de la vésicule biliaire

Certaines traditions chamaniques pratiquent le nettoyage du foie, généralement avec des préparations qui s’avèrent assez désagréables d’usage.

Bien des chamans utilisent eux-mêmes le protocole préconisé par Andreas Moritz, assez simple d’utilisation et relativement confortable (cf. BIBLIOGRAPHIE en fin d’article).

Ce nettoyage est particulièrement conseillé pour traiter des douleurs articulaires, de l’ostéoporose, de la thyroïde, les seins, les poumons (le foie qui gonfle repousse les viscères et bloque le diaphragme), le cœur, la peau, la prostate, la digestion, les intestins…

Notons aussi les “taches de vieillesse” qui sont des taches hépatiques qui ne font que traduire un dysfonctionnement du foie.

Les émotions sont particulièrement perturbées par un foie alourdi puisqu’il existe 2 voies de communication cerveau → foie contre 6 voies dans le sens foie → cerveau.

Contre-indications :

  • Déconseillé en cas de grossesse ou d’allaitement.
  • Maladies inflammatoires (maladies en « -ite »).
  • Cardiopathies : suivant avis médical.

Biologie :

Les calculs sont constitués le plus souvent de graisse (contenant de 60 à 90% de cholestérol), le reste étant composé de bile, de déchets, de toxines.

Les calculs apparaissent quand le corps contient trop de déchets car sa capacité d’élimination est débordée et il doit trouver une solution pour les stocker.

Le corps contient trop de déchets :

  • suite à une alimentation dénaturée, contenant des colorants, des insecticides et des additifs ;
  • suite à la pollution ;
  • suite à des colorations itératives des cheveux ;
  • suite à la prise itérative de médicaments ;
  • suite à des chimiothérapies (un des effets secondaire connu et reconnu médicalement est la stéatose hépatique).

Le stockage de ces déchets est réalisé, en partie, dans les calculs bili-aires : en les entourant de graisse, les déchets ne peuvent plus exercer leurs effets négatifs sur le corps (rôle imperméabilisant de la graisse).

Pour information :

On ne perçoit de gêne au niveau du foie qu’à partir du moment où 60% de cet organe est obstrué par des micros calculs, et jusque là, tous les examens hépatiques de laboratoire se révèlent encore « normaux ». À ce stade, la sécrétion de bile nécessaire à un fonctionnement normal (1,6 litre/jour) est déjà réduite à une tasse, ce qui entraine une insuffisance de digestion, donc des problèmes dans l’intestin, puis les toxines prennent possession de l’espace du corps qu’elles se répartissent (dos, articulations, artères…).

6

Matériel nécessaire au nettoyage :

  • 6 litres de jus de pomme.
  • 60 grammes de sulfate de magnésium (aussi appelé sel d’Epsom) dilués dans ¾ de litre d’eau.
  • ½ verre d’huile d’olive première pression à froid soit 120 ml.
  • Le jus de 2 pamplemousses roses soit 180 ml, filtré pour enlever la pulpe.

Nota bene : Le froid et le foie ne font pas bon ménage, ne pas mettre les mixtures au réfrigérateur et les garder à température ambiante.

Mode d’emploi :

Boire 1 litre de jus de pomme par jour pendant 6 jours, une demi-heure avant les repas ou 2 heures après. 3 cuillers à soupe de jus de citron bio, 30 mn avant le petit déjeuner, stimulera la vidange de la vésicule biliaire.
Il faut supprimer, pendant la semaine, les protéines animales (viandes, œufs, poissons, fromages), qui produisent une grande proportion de déchets, et donc encombrent les voies d’élimination que les micro (ou macro)-calculs se préparent à emprunter.

Supprimer aussi l’alcool et le café, qui chassent l’eau de l’intérieur des cellules et vont donc à l’encontre du principe du nettoyage. Ne consommer aucune graisse animale ou végétale et par sécurité étendre cette proscription depuis la veille.

Le jus de pomme contient de l’acide malique qui ramollit les calculs en question. Le jus de pomme non filtré est plus efficace.

Le 6ème jour : aucune nourriture à partir de 14 h, sauf de l’eau, ce qui sous-entend que la bouteille de jus de pomme a été bue avant 14 h.

  • À 18 h, boire ¼ de la préparation de sulfate de magnésium (avec du jus de citron éventuellement pour aider le goût). Le rôle de ce breuvage est de relâcher les conduits biliaires, donc de les dilater.
  • Il est conseillé d’ajouter dans la préparation 20 gouttes de la teinture-mère de brou de noix noire (juglans regia ou nigra, ne pas confondre avec la simple teinture des magasins de bricolage), qui est un antiparasite puissant et qui peut être utilisé avec grands bénéfices même en dehors des nettoyages du foie. Il est aussi conseillé de préparer le mélange 1 ou 2 heures à l’avance. Cela permet une bonne dissolution du sulfate et c’est moins amer. Boire d’une seule traite en respirant profondément.
  • À 20 h, 2ème verre de sulfate de magnésium.
  • À 22 h, boire le jus des pamplemousses mélangé au demi-verre d’huile, en ayant bien secoué la potion, et en restant debout. Tout de suite après, se coucher sur le dos, la tête bien relevée, et rester au moins 20 mn sans bouger.
  • Le lendemain matin, au réveil, boire le 3ème verre de sulfate de magnésium (à partir de 6 h du matin, pas avant).
  • À 8 h, dernier verre de sulfate de magnésium.

Vers 10 h, un jus de fruit frais ; une heure plus tard reprise de l’alimentation (sans excès).

À un moment ou un autre, on notera l’expulsion, avec des selles liquides (il n’y a aucune douleur), des petits calculs flottants vert foncé s’ils sont anciens, clairs si plus jeunes.
Tout se calme l’après-midi même, au plus tard.

S’il n’y a rien la 1ère fois, c’est juste que les voies biliaires sont un peu bouchées, ça « donnera » la fois suivante, au pire, à la 3ème.

Optionnel, mais vivement conseillé :

Pour faciliter l’évacuation libre des calculs, un drainage préalable du colon est facilitateur. De même, pour éviter les effets de la toxicité contenue dans les calculs qui seraient coincés dans les intestins, un autre peut être envisagé dans les jours qui suivent.

Remarques :

Le nettoyage est à refaire chaque mois (environ, minimum 3 semaines) jusqu’à ce que la récolte soit deux fois nulle, en sachant que le foie se nettoie à partir de son centre, autour des canaux biliaires, et que, de proche en proche, il ramène, entre les deux cures, les déchets alentour vers le centre.

Une fois commencés les nettoyages du foie, il est déconseillé de s’arrêter en cours de route avec un foie “à moitié” nettoyé. Comme les calculs de la partie arrière du foie ont toujours tendance à se diriger vers la sortie, le fait de leur avoir fait de la place va leur permettre de s’agglutiner près de la sortie, avec le risque si on ne les fait pas sortir de les voir s’amalgamer, créant ainsi un bouchon peut-être encore plus étanche que leur disposition précédente, ce qui non seulement anéantirait les bénéfices obtenus, mais aggraverait la situation.

En entretien, le nettoyage peut se faire environ deux fois par an.

▄ ▄ ▄

BIBLIOGRAPHIE

Les éléments ci-dessus résument le protocole les principaux éléments relatifs au nettoyage du foie et de la vésicule biliaire. La lecture de l’ouvrage de référence est évidemment fortement conseillée pour une information des plus complètes.

L’Étonnant Nettoyage du Foie & de la Vésicule Biliaire
Auteur : Andreas Moritz
Éditions Ener-Chi.com

Ce livre est en vente sur AMAZON : http://www.amazon.fr/Etonnant-nettoyage-foie-vésicule-biliaire/dp/2953238514

7

▄ ▄ ▄

Deo Domtika.

 Toutes les informations sur le prochain Festival