Le portail européen du chamanisme
226

LA VOIE VERS MA VOIX

 Le Chemin du Chaman Chantant.

Avec Jean Pierre Meyran

 

Dans toutes les traditions chamaniques, la musique, le tambour et le chant tiennent une place centrale, en tant qu’outils privilégiés pour appeler l’Esprit, pour contacter nos alliés de guérison. Le chant, vécu dans cette intention chamanique, nous permettra de retrouver quelque chose de notre puissance de terre, de feu, de vie, le plus souvent cachée et amoindrie, et aussi, si besoin est, de nous réconcilier avec notre propre voix. Il ne s’agit toutefois pas d’une session « pour apprendre à chanter », mais plutôt pour permettre la rencontre avec notre profondeur, avec les parties oubliées de notre humanité, et le chant est un des outils privilégiés.

C’est le son lui-même, que le chant porte aussi, par ses vibrations propres, qui induit la rencontre avec les éléments, (Terre, Feu, Eau, Air), qui sont nos constituants les plus intimes, et qui sont les portes par où nous pouvons percevoir cet au-delà du visible. C’est là que demeurent les Alliés, que vous nommerez selon votre cœur : le Divin, l’Aigle, l’Amour Universel, le Créateur…  Le vocabulaire devient faible pour décrire ces présences puissantes et bienveillantes.

Concrètement, des chants non seulement amérindiens, tant du nord que du sud, mais aussi issus de toutes les traditions spirituelles, voire même des chants délicieusement profanes, alterneront avec des temps d’improvisation individuelle : L’approche chamanique permet aussi de revisiter les chants sacrés d’autres traditions, en y instillant plus de feu et de saveur…Chacun peut alors commencer à redresser son intention profonde vis à vis de la vie, qui est un des fondamentaux du chamanisme ; en cela il est un chemin fort et savoureux, mais aussi exigeant, car il nous invite à nous rendre en cet endroit d’impeccabilité jubilante où l’on ne peut plus tricher.

Quelques enseignements seront aussi donnés, sous forme de causerie ou de décodage des sens contenus dans les sons, les chants, les paroles diverses. Les hasards du calendrier plaçant la fête de la Transfiguration pendant cette semaine, il sera savoureux d’explorer ce que ça peut bien vouloir dire… chamaniquement parlant !

Nul besoin de « savoir » chanter au préalable, ni d’avoir suivi quelque initiation chamanique que ce soit… Enfin, chanter et expérimenter dans la nature alentour, riche et privilégiée, rencontrant arbres maîtres et étangs secrets, et dans les églises des environs, enrichira notre parcours !

C’est donc à la fois un stage de chant, puisque nous chanterons beaucoup, autant des chants profanes que sacrés ou improvisés, et à la fois un stage de rencontre avec le monde chamanique par cette conscience accrue du lien avec la vie, offert par les forêts environnantes, les étangs ou même les petites églises des environs, que nous ferons résonner avec bonheur…

Il ne s’agira pas d’une initiation chamanique au sens habituel du terme, puisque l’objectif n’est pas que vous deveniez peu ou prou chamanes, mais plutôt de vous rapprocher de votre lieu de profonde santé, là où la vie sauvage et pétulante meurt d’envie de s’exprimer à travers vous, dans l’audace d’une guérison de l’âme. (N’ayons pas peur des mots !)

 
 Toutes les informations sur le prochain Festival