Le portail européen du chamanisme
226

Echecs répétitifs pour contacter animal totem

Accueil Forums Chamanisme Echecs répétitifs pour contacter animal totem

Ce sujet a 6 réponses, 1 participant et a été mis à jour par  françois LANZI, il y a 5 mois.

7 sujets de 1 à 7 (sur un total de 7)
  • Auteur
    Messages
  • #8920 Répondre

    François

    Bonjour,
    Je m’intéresse au chamanisme depuis 5 ou 6 ans et j’ai suivi plusieurs stages d’initiation avec deux chamanes différentes sans jamais réussir à rencontrer mon animal totem.
    Je suis désespéré mais je continue à faire des voyages chamaniques régulièrement. Je lis beaucoup de livres sur ce sujet. J’assiste à des conférences. Bref je ne lâche pas le morceau parce que j’ai vraiment envie de voyager et de rencontrer mes guides et ancêtres qui n’attendent que ma visite. Je ressens une très forte attirance pour ce monde des esprits et je refuse de baisser les bras !!!
    Quelqu’un pourrait-il m’aider et me conseiller ???
    Merci d’avance pour votre aide.
    François

    #8922 Répondre

    Rémi

    Bonjour François,

    Je pense qu’il serait préférable d’éviter les voyages chamaniques sans la protection d’un animal totem.

    Ce que je préconiserais, pour trouver cet animal, c’est de faire un voyage chamanique avec un chaman qui pourra voyager en même temps que vous et être, en quelque sorte, vos yeux.

    Il y a aussi la possibilité de voyage du chaman seul qui vous ramènera votre animal totem et, éventuellement, le connectera à vous, par exemple en le soufflant en vous, de la même façon que l’on peut procéder dans un recouvrement d’âme.

    Je vous souhaite une belle rencontre avec votre animal totem!

    #8924 Répondre

    François

    Bonjour Rémi,
    Merci beaucoup pour cette sympathique réponse qui laisse entrevoir votre bonne connaissance du chamanisme.
    Il est vrai que je ne me suis pas trop étendu dans mon premier message ne sachant pas si j’allais trouver une personne susceptible de m’apporter des réponses et, surtout, qui maîtrise bien les pratiques chamaniques.
    Effectivement, je ne me lancerai pas dans un voyage sans l’aide précieuse de mon animal totem. Le monde d’en haut et surtout celui du milieu sont des lieux où la guidance de son aide-animal s’avère indispensable.
    Les différents stages d’initiation au chamanisme m’ont permis de connaître, de façon quasi certaine, la nature de mon animal totem qui doit être une chouette. La première chamane me l’avait déjà annoncé et un autre participant à ce stage aussi lorsqu’il devait voyager pour moi et m’insuffler un animal par la méthode du recouvrement.
    Lors de ma seconde initiation avec une autre chamane, en début de séance, nous devions tirer une carte retournée et la laisser ainsi jusqu’à la fin. Il s’avère que cette carte représentait une chouette. Depuis je collectionne tout un tas d’effigies de cet oiseau (figurines, affiches, pendentifs et autres symboles).J’ai toujours été passionné par les oiseaux depuis mon enfance…
    Je ne compte plus le nombre de livres que j’ai lu sur le chamanisme, ni le nombre de mes tentatives pour rencontrer mon animal-guide. J’ai tout essayé pour y parvenir (changer de CD, changer de point de départ pour ma plongée dans le monde d’en bas, méditer avant la séance pour être détendu, etc ).
    Même mon épouse, que j’avais emmenée avec moi lors de mon second stage, a réussi à entrer en contact avec son animal totem et ce dès son premier voyage…
    Je dois faire un blocage quelque part mais je ne sais pas encore pourquoi ni comment me sortir de cette impasse.
    Je vais donc continuer à tenter l’expérience et, qui sait, peut-être y parvenir un jour!
    Merci pour votre soutien et vos conseils.
    Chamaniquement vôtre.
    François

    #8932 Répondre

    Rémi Remoussenard

    Merci François pour ce retour!

    Je dirais que les mondes d’en bas et d’en haut ne posent pas de problème de « sécurité », il n’en est pas de même pour tout ce qui se passe entre les deux…

    J’ai l’impression que vous avez tout de même une bonne connexion avec la chouette, le tirage de carte, la collection… Vous pouvez aussi vous intéresser à la vie de cet animal (documentaires, livres…). Je me dis que vous avez peut-être une attente particulière sur la qualité de cette connexion, et que la connexion est d’une autre nature… Ne pas oublier que la nature, celle de l’environnement, et aussi notre nature intérieure, est ce que l’on ne gère pas… Sinon on la dénature! (voir à ce propos les ouvrages de François Terrasson)…

    Bonne continuation!

    #8946 Répondre

    françois LANZI

    Bonjour Rémi,

    C’est un plaisir de vous lire tant vos impressions, à mon sujet, sont pertinentes.

    En effet, j’avais une attente particulière sur cette connexion avec mon animal totem.

    Lorsque j’ai assisté à une première conférence, avec la chamane qui m’a initié, j’ai tout de suite ressenti le besoin urgent de participer à un stage d’initiation. Il m’a fallu attendre de longs mois pour que cette femme, habitant Paris, ne revienne dans ma région (le Var).

    Américaine de naissance, elle avait beaucoup voyagé en Amérique du Sud et connaissait bien Sandra Ingerman et Michael Harner. Elle s’appelait Roberta Rivin.

    En attendant son retour dans la sud de la France, j’avais lu beaucoup de livres sur le sujet et je m’étais imaginé tout « le film » de ce premier voyage chamanique. Tellement d’autres avant moi avaient réussi à dialoguer, toucher et même s’envoler ou s’accrocher au dos de leur animal, que je ne pouvais pas considérer la chose autrement…

    Cruelle déception lors de cette première tentative ! Ainsi que lors des très nombreux autres essais..

    Peut-être ai-je placé la barre un peu trop haute ou aurais-je dû ne m’attendre « à rien » ?

    Roberta me répétait que je finirai par y arriver et que ma perception était faussée car dans mon cas ce n’était pas par les yeux que je verrai mon animal mais autrement.

    Cela rejoint vos propos quant à la nature de cette connexion.

    Comment établir un contact quand on est dans l’obscurité totale ? Il me semble bien, quelques fois, entendre des cris de chouette durant mes voyages ou voir des yeux ronds dans le noir.

    Comment ressentir cet échange, ressentir l’extraordinaire amour qui émane de ces êtres, recevoir des conseils et de l’aide sans un « dialogue » de quelque nature qu’il soit ?

    Si vous avez un conseil, je suis preneur…

    Connaissez-vous d’autres cas comme le mien ?

    Dois-je persévérer ou mettre tout cela en attente pour mieux y revenir d’ici quelques temps ?

    Comme vous pouvez le constater je (me) pose beaucoup de questions.

    Je vais suivre vos conseils, notamment sur les ouvrages de François Terrasson.

    Il n’y a pas d’obligations, ni d’urgence à me répondre, moi-même je ne vais pas souvent consulter le site.

    Merci pour vos bons conseils, je vais continuer à y croire.

    Bien cordialement.

    François

    #8947 Répondre

    Rémi Remoussenard

    Bonjour François,
    Je n’étais pas revenu sur ce site depuis mon dernier message sur ce post, j’ai dû sentir la question…
    Alors, ce qui me vient, c’est de prendre en considération votre canal sensoriel principal, ou préféré. Certaines personnes sont visuelles, d’autres auditives, et d’autres enfin kinesthésiques (elles privilégient les sensations: toucher, température, etc…). Il me semble, après avoir relu vos messages, que vous faites partie de cette dernière catégorie (les mots utilisés pour décrire une perception donnent une indication sur le canal préféré). Dans un des stages que j’ai suivi, j’ai travaillé en binôme avec une personne kinesthésique, c’est un peu martien pour moi qui suis très visuel, mais elle arrivait très bien à me décrire le voyage que nous avions partagé..
    Je vous conseillerais donc de ne pas vous attendre à une image ou à des sons, plutôt de vous concentrer sur vos sensations. Je pense que vous pouvez sentir une présence de votre animal totem, sentir sa réaction à vos questions, etc…
    J’espère que cela vous parle et vous aide…
    Bonne journée,
    Rémi Remoussenard
    http://www.un-chaman-en-auxois.fr

    #8959 Répondre

    françois LANZI

    Bonjour Rémi,
    La lecture de votre dernier message fut une révélation pour moi en voyant le nom de votre site et en découvrant ainsi que vous êtes chamane.
    Je comprends mieux, à présent, la pertinence de vos propos et la qualité de vos réponses.
    J’ai réalisé que j’avais beaucoup de chance de pouvoir communiquer avec un chamane, moi qui pensait dialoguer avec une simple personne lambda, passionnée de chamanisme comme moi.
    Vos conseils avisés m’ont amené à m’intéresser à la kinésiologie et à faire les tests qui ont confirmé votre diagnostique à mon sujet.
    Je vais donc ne plus chercher « à voir », ni « à entendre », mais uniquement à ressentir par tous mes autres sens la présence de mon animal totem.
    Cela m’a rappelé un fait que j’avais vécu lors de mon deuxième stage d’initiation au chamanisme.
    Je devais questionner mon animal totem pour le compte de mon binôme sur un problème qui l’affectait.
    N’arrivant pas à obtenir pour moi-même de contact, et donc de réponses, je me demandais bien comment j’allais délivrer une solution à mon voisin.
    Une suggestion m’est alors apparue de façon limpide et je l’ai prise pour une réflexion personnelle lumineuse. Il s’agissait en fait d’un message de mon animal qui ne me l’avait pas « dit » et que je n’avais pas « vu » !
    Je tâcherai, lors de mon prochain voyage, de modifier mon approche et de repartir sur de nouvelles bases et un nouveau concept.
    Je vous remercie sincèrement pour ces échanges et je regrette la distance qui nous sépare (450 kms)…
    Je ne manquerai pas de vous tenir au courant de mes expériences futures.
    Bien à vous.
    François

7 sujets de 1 à 7 (sur un total de 7)
Répondre à : Echecs répétitifs pour contacter animal totem
Vos informations:




 Toutes les informations sur le prochain Festival