Le portail européen du chamanisme
226

Une méthode extraordinaire !

 

Problèmes relationnels, troubles divers, pathologies diverses, phobies, névroses, déprimes, insomnies, dépendances… , le FasterEFT (Faster Emotionally Focused Transformations) vient à bout de toutes les difficultés en quelques séances seulement et sans effet secondaire ou indésirable.

 

Robert G Smith et PLUMES DE CHAMANS

Robert G. Smith avec PLUMES DE CHAMANS, du Cercle de Sagesse, aux éditions Guy Trédaniel – Véga

 

Les explications de Robert G. Smith en exclusivité pour WWW.CHAMANISME.EU :

 

« Toutes les choses qu’on dit ne pas vouloir, en réalité on les veut. Le principe du FEFT, c’est que tout ce que l’on pense, le corps suit.

 

« Dans le système de croyance de l’Église, tous les problèmes viennent du péché. Pour le système médical, le but est de donner des médicaments chimiques pour combattre un déséquilibre chimique. En psychothérapie, on pense que quelque chose s’est passé dans l’enfance qui est venu perturber le développement harmonieux. Dans l’EFT, Gary Craig dit que l’on vit des problématiques à cause d’une énergie bloquée. La PNL affirme que rien n’est cassé dans l’individu, qu’une déprime a une bonne raison pour exister, et c’est aussi le système de pensée du FEFT qui pense qu’on peut changer le programme interne. Du reste, on peut envoyer un patient aussi loin que notre système de croyance nous le permet.

 

« Dans ce qu’on appelle l’énergie d’une personne, se trouvent en réalité un comportement et des actions qui nous la font juger telle ou telle. Tout cela vient de nos souvenirs, expériences et créations internes. Les sous-modalités sont la manière avec laquelle notre esprit comprend et se représente le monde – ce sont les caractéristiques d’une perception. En fonction de comment on garde les souvenirs, ou non, cela changera nos comportements. Comment on change la perception des choses fait changer notre réalité.

 

« L’empreinte est une donnée inconsciente qui dit comment agir inconsciemment. Hé bien le cerveau va vers l’empreinte primaire, c’est à dire la plus marquante, même si elle n’a duré qu’une seconde alors que d’autres souvenirs en rapport auront duré des années. Cette empreinte primaire, c’est aussi la plus « négative ».

 

FasterEft

Robert G. Smith en démonstration d’efficacité du FasterEFT

 

Le FasterEFT n’est pas de l’EFT !

 

Selon l’EFT (Emotional Freedom Techniques), créé par Gary Craig, la cause des problèmes provient d’une perturbation du système énergétique. L’EFT croit aussi qu’il y a une possibilité d’inversion psychologique lorsqu’il s’agit de nos problèmes, ce qui peut provoquer un blocage qui nous empêche de faire la paix avec nos sentiments.

 

FasterEFT part de la conviction qu’il n’y a absolument rien de mal en nous, et qu’on produit exactement ce qu’on sait produire à partir de nos perceptions, de nos mémoires du passé, et de nos expériences.

 

Comment crée-t-on nos expériences ? Si on pense à quelque chose et qu’on le ressent, ce que notre esprit pense, notre corps le confirme. Ce n’est pas un blocage, mais une création.

 

Le FasterEFT utilise le « tapping ». Le tapping fonctionne, car lorsqu’on l’utilise, cela crée une interruption dans le système de communication corps-esprit. Lorsqu’on tapote sur les méridiens, canaux de communication ente le corps et l’esprit, cela modifie la perception.

 

Le mental et le corps travaillent ensemble comme un tout. Quoi qu’on en pense, le corps suit le mental. Lorsqu’on pense à un souvenir, nous dérivons dans un état qui nous place comme si nous y étions à nouveau.

 

 

herve-estival-et-iris-estival-david-et-robert-smith-en-grece

Hervé Estival, Iris Estival-David et Robert G Smith en training en Grèce.

 

 

Paroles de praticiens :

 

Katy Queixinhas : On croit souvent que le FasterEFT est simplissime. En réalité, c’est surtout très simple pour le patient. On le constate en lui demandant combien de temps a duré la séance puisque l’estimation est souvent de 10 à 15 minutes pour un temps effectif de 2 heures ! Mais c’est une pratique qui compte plus de 40 techniques et qui demande une réelle formation et de l’expérience.

 

Hervé Estival : Non seulement le FasterEFT n’est pas antinomique de la pratique chamanique, mais c’est même complémentaire. Robert lui-même s’intéresse beaucoup au chamanisme ! Autrefois on pouvait tout guérir grâce à ça, mais aujourd’hui il y a une quantité colossale de perturbations (chimiques, polluantes, sociales, politiques, relationnelles, sexuelles, etc.) qui font que le FasterEFT est vraiment précieux voire indispensable quel que soit le problème de la personne.

 

Iris Estival-David : Ce sont des psychologies très compétents qui m’ont fait connaître Robert et sa méthode, et j’ai de suite vu que c’était vraiment extraordinaire. J’ai vu Robert travailler sur des multirécidivistes dans le centre de traitement de l’addiction HABILITAT à Hawaï, il est clair qu’on arrive à des résultats incroyables par rapport aux thérapies connues jusqu’ici.

 

Michel Wozniak : J’ai appris beaucoup de psychothérapies, de méthodes, de techniques, mais je ne pratique plus que le FasterEFT parce que c’est beaucoup plus efficace que tout ce que j’ai pu comparer. Et les résultats sont définitifs. Je pense au cas montré sur YouTube d’une personne qui prenait jusqu’à 180 médicaments par jour et souffrait d’une trentaine de pathologies déclarées, mais qui a été complètement réhabilitée en une seule séance.

 

 

En savoir plus :

 

 

logo fastereft

 Toutes les informations sur le prochain Festival